Samedi 22 Septembre 2018

Plan du site: Annales de Bretagne T20
Titre:      Annales de Bretagne T20
Catégorie:      Bibliothèque virtuelle
LivreID:      072012
Auteurs:      Divers
ISBN-10(13):      nc
Editeur:      Annale de Bretagne-Publié par la faculté de Rennes
Date de publication:      1904
Edition:      Annales de Bretagne
Number of pages:      735
Langue:      Français
Prix:        
Evaluation:      0 
Image:      cover
Livre électronique:      Aller à la page du livre
Description:     

p.115 (1)
s'impatientait. Aussi, le 19 février 1793, demande-t-il au Directoire de Redon un détachement de 105 gardes nationaux pour prendre garnison au mois de mars au fort de CMtcauneuf, près de Dol. Le Directoire n'hésita plus et fixa le contingent que devait fournir chaque commune, au prorata de sa population

p.127 (1)
(C. Supplément 2530-2531), aux joiirncuux (C. Supplément 2594). Dans le fonds B. des rapports des minagers de Dol et des apprécis de la sénéchaussée royale de Hédé. –Dans le fonds non classe des registres de défrichements pour la sénéchaussée de I-Iédé.

p.139 (1)
du XVIII0 siècle se sert du vocable Annafjildus. – Au XII" siècle, le missel de Rennes usait du mot Arlhinugiïus, tandis que le catalogue épiscopal de Dol disait Arniaelus. Le nom d'Armel a été étudié par M. J. Loth dans sa Chrcslomalhie bretonne, publiée à .Paris, en 1890 [p. 107, Arlh; p. 148

p.323 (1)
évolution, et « type parfait des marais » réalisé au nord de Dol. Conclusion Tous les types de côtes se trouvent en Bretagne, ce que ne faisait pas pressentir l'étude du Dr. Schwind: donc la méthode employée par cet auteur est insuffisante. Existe-t-il un autre procédé plus rationnel pour exprimer

p.397 (4)
et les travers des paysans bretons. Aurillac, imp. Moderne, in-8°, 84 p. Charlec. Quelques devinettes populaires du pays de Dol-de-Bretagne (suite). Revue des tradilions populaires, pp. 288, 395. Desaivre (Léo). Voyageurs français et étrangers. VIII, Monconys. Le pré des sorciers à Vannes. Revue

p.398 (1)
( Me et Vilaine,. XI. IX, Pays divers (Ille-et-Vilaine). LIII, Folklore d'Epiniac près Dol (Ille-et-Vilaine). Revue des traditions populaires, pp. 45, 152, 248, 315, 385, 450, 526. Duine (F.). Contes et légendes de Bretagne. Kroc'hennik (Revue de Bretagne, t. XXX, p. 135). Légende de Saint-Pot-de-Léon (Revue

p.404 (1)
)i.8, iu-8°, 86 p. (Extrait de la Revue Mnrblliannaisel. Mémoire des pertes que la ville ci commune de Dol a essuyées depuis la Révolution française, sans en avoir été dédommagée par aucun bienfait ou établissement quelconque, si ce n'est une administralion et uu tribunal de district qu'on s'e.sl

p.431 (6)
V. DUINE SAINT ARMEL {Sitite et fui.') § 3. En Bretagne. 1. Dol. Dans le catalogue épiscopal de Dol, présenté au XIIe siècle en cour de Home, et rédigé, dit-on, par l'archevêque Baudry, on lit que Sanclus Armaelus, dont le corps repose à Ploasmel, dans révèché d'Alet, L, et à qui beaucoup d'églises

p.440 (1)
, le saint mourut en ce lieu, puisqu'on écrit au XIIe siècle « Sanctus Armaelus. cujus corpus. apud castrum quod dicilur Ploasmel quiescit. » (Morice, Preuves, I, 753). Au premier abord, cette tradition n'a rien de suspect; car elle est affirmée par l'église de Dol, qui n'avait pas d'intérêt à

p.442 (3)
d'une auréole purement malouine. Mais, pour éblouir Rome, l'église de Dol s'avisant d'accaparer ce pieux Abbé, et. de le transformer en archevêque, Saint-Malo revendiqua son bien, et, par manière de protestation, gratifia saint Armel du titre d'évêque d'Alet. Pendant ce temps, le Rienheureux était devenu

p.465 (1)
et prolixe, si frappant dans la vie mabillonienne de saint Sanison, ou dans la biographie de saint Paul Aurélien m. Mais voici l'argument décisif. Le catalogue épiscopal de Dol, qui appartient au XIIe siècle, peut-être au premier quart de ce siècle, s'il est de l'archevêque Baudry, affirme nettement